Les mérites de la mosquée

Les mérites de la construction de la mosquée

Selon ‘Othman Ibn ‘Affân (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Celui qui a construit sincèrement une mosquée pour ALLah, alors ALLah lui construit une maison au Paradis ». (Al-Boukhâri et Mouslim).

Les mérites des marches vers la mosquée

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Celui qui va à la mosquée le matin ou l’après-midi, ALLah lui prépare le Paradis comme lieu de séjour pour chacun de ses parcours ». (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Moussa (رضي الله عنه), le messager d’ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Celui qui a le plus grand salaire pour la prière est celui qui habite le plus loin de la mosquée. Celui qui attend l’heure de la prière jusqu’à qu’il la fasse avec l’imam a un plus grand salaire que celui qui fait sa prière puis s’endort ». (Al-Boukhari, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le messager d’ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Pour chaque pas que tu fais en te dirigeant vers la mosquée, tu as une aumône ». (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d’ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Quand l’homme fait sa prière dans un groupe elle a vingt cinq fois plus de mérite que sa prière (seul) chez lui ou dans son marché et ce parce que, lorsqu’il fait soigneusement ses ablutions, sort ensuite pour aller à la mosquée, ne sortant que pour la prière, de tous les pas qu’il fait, l’un l’élève d’un degré et l’autre le décharge d’une faute ». (Al-Boukhâri, Mouslim)

Les mérites de la prière en commun

Selon Ibn ‘Omar (رضي الله عنه), le Messager d’ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : « La prière en commun dépasse en mérite la prière individuelle de vingt sept degrés ». (Al-Boukhâri, Mouslim)

Selon Abou Hourayra (رضي الله عنه), le Messager d’ALLah (صلى الله عليه وسلم) a dit : « Quand l’homme fait sa prière dans un groupe elle a vingt cinq fois plus de mérite que sa prière (seul) chez lui ou dans son marché et ce parce que, lorsqu’il fait soigneusement ses ablutions, sort ensuite pour aller à la mosquée, ne sortant que pour la prière, de tous les pas qu’il fait, l’un l’élève d’un degré et l’autre le décharge d’une faute. Une fois qu’il a fait sa prière, les anges ne cessent de prier pour lui tant qu’il est dans son lieu de prière et aussi longtemps qu’il ne rompt pas ses ablutions. Ils disent : « Seigneur ALLah! Bénis-le. Seigneur ALLah! Donne-lui Ta miséricorde! ». Tant qu’il attendra la prière suivante, il sera en prière ». (Al-Boukhâri, Mouslim)